Travel guide: 3 semaines à Bali

Travel guide: 3 semaines à Bali

Nous sommes allés 3 semaines à Bali en août 2018. Oui, cela fait plus de 6 mois déjà et je vous écris seulement cet article maintenant, sorry ! J’ai partagé cette aventure sur Instagram et j’ai eu beaucoup de retours et de questions donc je partage avec vous ce « carnet de voyage Bali » pour répondre à toutes vos interrogations.

On a passé des moments magiques sur cette île, découvert une nouvelle culture, des gens tellement gentils avec le coeur sur la main et surtout de magnifiques paysages ! Bon, je vous avoue qu’il n’y a pas eu que des moments merveilleux mais je vous en reparlerai un peu plus bas 😉

Avant toute chose, nous avons pris un vol de Paris vers Bali avec une escale d’une heure 30 à Dubaï. Nous avons pris la compagnie Fly Emirates et comme d’habitude, le service est au top niveau: plusieurs repas pendant le vol, un écran personnel avec un catalogue de séries/films en français, et surtout de la place pour les pieds (ce qui est indispensable pour un vol long courrier). Après ces 18heures de trajets, nous sommes enfin arrivés à Bali en début d’après-midi.

Premier stop à Bali: 3 jours à Kuta

Nous avons réservé chaque étape du voyage sur Booking et Expedia. Nous avons choisi de séjourner au Four Points By Sheraton à Kuta, un hotel très sympa et situé à environ 100mètres de la plage et des endroits animés. Vous y trouverez une piscine lagon avec jacuzzi au rez de chaussée et une autre sur le toit avec un bar. Nous avons réservé une chambre avec accès directe à la piscine lagon, c’est pratique pour vous baigner depuis votre mini « terrasse ». Par contre, l’eau n’est pas chauffée et peut être très froide par moment, mais ce n’est pas qu’un détail car en règle générale il fait beau à Bali (enfin si vous vous y rendez pendant la bonne saison).

Pour le premier jour, on a décidé de nous reposer en sirotant des cocktails au bord de la piscine. On s’est même fait livré un macdo histoire de ne pas bouger du tout. Le soir on s’est quand même baladé sur le front de mer pour découvrir un peu la ville.

06h00 du matin: premier réveil à Kuta et pas de tout repos ! Puisque nous avons été réveillés par un tremblement de terre. En panique, nous nous sommes rendu à la réception pour le point de rassemblement. Pas de dégâts sur place, l’épicentre du séisme se situait sur une île voisine mais ça nous a tout de même bien secoué ! J’en profite donc pour vous donner un conseil: renseignez-vous bien sur la marche à suivre en cas de tremblement et téléchargez les applications d’alertes séismes (vous pouvez aussi suivre sur Twitter). Je ne souhaite en aucun cas vous faire peur mais nous avons ressenti plusieurs secousses en août (il y a d’ailleurs eu de gros dégâts sur les iles voisines) et Bali se situe sur la ceinture de feu, elle est donc sujette à ce type de catastrophe. Néanmoins, l’ile est sécurisée et des plans de prévention sont mis en place par le gouvernement (je vous invite donc à regarder la carte qui répertorie les zones à risque).

A Kuta, nous avons profité de nous reposer, on s’est baigné, on a bronzé (gare aux coups de soleil), on a fait du shopping (pour les souvenirs c’est l’idéal), on a bien mangé, on s’est promenés sur la plage pour admirer le coucher de soleil, on s’est fait massé tous les jours (pour 5euros seulement!!). En gros, c’est une ville sympa et animée, avec une atmosphère très surfeuse (pour ne pas dire australienne) mais ce n’est pas le Bali que nous étions venu chercher.

Bonnes adresses food:

  • Jolie Kitchen: Restaurant libanais (halal)
  • Wendy’s : Chaine de burgers américain (halal)
  • Shisha café: restaurant oriental (halal)

Deuxième stop: 4 jours à Pyangang

Après les 3jours dans la « folie » de Kuta, on est allés au fin fond de la forêt tropicale au Nord d’Ubud dans l’hotel Padma Resort. L’hôtel est à couper le souffle, la vue est magnifique. C’est clairement un lieu d’exception. On se sent coupés du monde. Les piscines à débordement avec vue sur la nature sont époustouflantes, les chambres canon et le personnel au petit soin !

L’hotel est situé au milieu de la jungle et Ubud est à 40 minutes de route, il n’y a donc pas possibilité de sortir pour manger ou autre. Pour ce qui est des activités, l’hotel a tout prévu, vous n’allez pas vous ennuyer. Par contre, si vous n’êtes pas fan de nourriture asiatique (ou si vous avez les intestins fragiles), vous allez être (un peu) malheureux. Et c’était mon cas. L’endroit est paradisiaque mais il y avait très peu de choix (sans viande) de plats internationaux, j’avais le choix entre une sorte de pizza et de pâtes. Autant vous dire que pendant 4 jours midi et soir, on a vite fait le tour ! Pour ce qui est du petit déjeuner, c’était parfait, il y avait énormément de choix ! Encore une fois, la vue de la piscine est dingue mais celle du restaurant du petit déjeuner est juste oufissime !

Notre chauffeur/guide: Pour se déplacer d’hotels en hotels, nous sommes passés par Putu (et ses collègues). Un guide très sérieux et à l’écoute. Il parle parfaitement anglais. Vous pouvez le contacter de ma part via son instagram, il est très actif. Ses prix sont très avantageux comparé aux taxis locaux.

Troisième stop: 4 jours à Ubud

Pour ces 4 jours à Ubud on a décidé de loger au Artini 2 Cottage. Un petit hotel tenu par des locaux, à deux pas du Ubud Market et des bars/restaurants animés. On souhaitait au moins une fois faire un hotel typique pour se sentir au coeur de la culture balinaise. Je vous avoue que ce n’était pas facile pour moi (monsieur a un côté aventurier) car les portes sont en bois (très jolies d’ailleurs) et sont fermées avec juste un cadenas. Elles, laissent passer les insectes et lézards. Bon, on a eu de la chance, je n’ai croisé aucun insecte mais les lézards se cachaient au niveau du toit (en genre de paille). Je préfère préciser quand même que je ne vous conseille pas cet hôtel…

Bref, ces 4 jours nous ont permis de découvrir Bali et ses multiples facettes: les temples, les rizières, les chutes d’eau. D’ailleurs, on est allés à Tegenungan waterfall et c’était juste magique ! Vous pouvez vous y baigner alors n’oubliez pas les maillots de bain ! En plus, il y a de restaurants très sympa (les prix sont très abordables comme partout à Bali) avec vue sur la chute d’eau, juste magnifique. Et surtout, prenez des baskets car il y a énormément de marches à descendre et monter (le retour fait très mal), attendez-vous à un peu de sport 😉

Le Ubud Market est vraiment à faire, si vous souhaitez acheter des souvenirs. Ils font des objets de décoration magnifiques. N’hésitez pas à négocier les prix surtout car ils les gonflent pour les touristes.

On a bien sur profité pour aller aux balançoires « Bali Swing » qu’on voit partout sur Instagram. Allez-y très tôt car c’est vite blindé de touristes et vous pouvez attendre parfois 30 minutes juste pour une photo !

Le dernier jour, on est allés voir les éléphants au Mason Eléphant Park, un refuge qui m’a été conseillé par beaucoup de personnes. Ce sont des éléphants recueillis, ils ont été soignés là-bas. On ne voulait pas aller dans un zoo car les animaux sont maltraités dans ce type d’endroit (en Asie du moins). Les éléphants sont bien traités. Certes, il y a des balades à dos d’éléphant (ce que nous n’avons pas voulu faire) mais ils ne sont pas sollicités toute la journée et peuvent se promener en liberté sur plusieurs hectares. On a pu les approcher de très près, les caresser, leur donner à manger et prendre de jolies photos par la même occasion.

L’après-midi, on est allés à la Monkey Forest. C’est canon, les singes sont en liberté et il y en a de partout. Par contre, je vous mets en garde car ils peuvent se montrer agressifs. Ne les regardez pas dans les yeux, ils prennent cela comme un affront. De toutes manières, les consignes sont inscrites sur un panneau à l’entrée, prenez en connaissance. Personnellement, je ne l’ai pas pris au sérieux, et j’ai gardé mon téléphone dans mes mains. J’étais fatiguée après avoir fait le tour du parc et je me suis assise sur une balançoire (dans un endroit tranquille, pas de singe à l’horizon). Je checkais mon téléphone. D’un coup, un petit singe est monté sur moi, je n’ai pas eu le temps de le ranger. Il s’est assis sur moi, j’ai eu le réflexe de le caresser car je le trouvais mignon. ERREUR. Il s’est énervé, a pris peur et a essayé de me voler mon téléphone. Je tenais bon, il a alors essayé de mordre mon doigt mais par chance, il a mordu mon ongle. J’ai eu peur, j’ai repoussé le singe et je me suis sauvée en courant. DEUXIEME ERREUR. Mais heureusement, le singe était seul et il s’en est allé. S’il était avec ses congénères, je me serai faite attaquée. C’est d’ailleurs ce qui est arrivé à une touriste australienne sous nos yeux, elle a marché (sans faire exprès) sur la patte d’un bébé singe, ils lui ont tous sauté dessus, l’un des singes l’a mordu. Heureusement, que l’un des gardes du parc était dans les parages pour la sauver car ça aurait pu être plus grave qu’une morsure. Tout ça pour dire, que les consignes à l’entrée sont extrêmement importantes pour éviter de se faire attaquer. Si un signe vous monte dessus, ne bougez, ne le touchez pas.

Bonnes adresses food à Ubud:

  • Halal ubud burger
  • XL Shisha Lounge
  • Clear Café

Quatrième stop: Retour à Kuta 3 jours

Après ces 4 jours à Ubud, riches en émotions, nous sommes retournés à Kuta. Malgré son coté très touristique, nous avons apprécié l’ambiance qui y régnait et la proximité avec tout. L’idée c’était surtout, de profiter de la localisation de cette ville pour visiter plusieurs endroits pendant ces 3 jours.

Nous avons séjourné au Sol House Kuta (nous n’avons pas réservé à l’avance cette partie du séjour), un petit hôtel très bien situé et très propre.

Le premier jour, nous sommes allés à The Edge, encore un spot Instagram très prisé. Une vue de dingue, une piscine suspendu au dessus d’un falaise. On peut voir l’océan à travers le sol vitré de la piscine. Une journée chill à manger des pizzas et siroter des cocktails tout en profitant de la vue. A faire absolument et à réserver minimum un mois à l’avance sur le site.

Le deuxième jour, on est allés à la plage Karma Kandara dans le sud de l’île. Une jolie plage aux eaux cristallines. Malheureusement, le jour où nous y sommes allés, elle était très très agitée. On s’est installés sur les premiers transats face à la mer tranquillement puis on est allés découvrir les lieux. La marée étant basse, on avait accès à une petite grotte sur la plage. On a pris de jolies photos puis la mer a commencé à se rapprocher tout doucement. On a décidé de repartir sur les transats et là, on tombe nez à nez avec un SERPENT ! Oui vous avez bien lu, un SERPENT !! Moi j’ai eu le réflexe de crier en me sauvant et mon mari, lui, a eu le réflexe de le prendre en vidéo. Grâce à lui, j’ai pu vous montré ça en story Instagram! (d’ailleurs la vidéo est toujours disponible dans les vidéos à la Une). On a eu de la chance, il était inoffensif, il cherchait juste à se sauver car la mer remontait. Bref, après cet épisode, je décide de me poser tranquillement pour bronzer. Monsieur fait des photos des lieux et s’éloigne un peu. Et là, c’est le DRAME! Une vague a foncé droit sur moi, à ravagé mon transat ! Mes sandales à l’eau, mon chapeau, mes vêtements mais surtout mon appareil photo reflex (paix à son âme) !!! J’ai eu comme réflexe de sauter pour sauver mon sac à dos (avec mon téléphone, l’argent, les passeports, etc). On a essayé de sauver mon appareil photo ( qui était quasi neuf, 6 mois de vie seulement) en le mettant dans du riz mais ça n’a pas fonctionné car l’eau de mer est salée. Voilà voilà, une journée (ou plutôt une matinée) très mouvementée ! On est rentré directement à l’hôtel après cet épisode. Direction la piscine pour se détendre et tout oublier.

Le troisième jour, direction l’île de Nusa Penida. Nous avons encore fois réservé avec notre guide qui s’est occupé de tout. Au programme: Klingking beach, broken beach, Crystal Bay. Le midi on a mangé dans un Warung traditionnel (compris dans le forfait). Des paysages à couper le souffle, une île encore préservée, bref un paradis. On regrette de ne pas y avoir séjourné. Seul point noir: la traversée en mer ! Ce fut tout simplement horrible ! Un petit speed boat, une mer agitée, ça secouait énormément, tout le monde criait dans le bateau. Bon, l’essentiel c’est qu’on est arrivés à bon port. Mais un conseil, choisissez bien la compagnie. Et prévenez votre guide que vous souhaitez un gros bateau.

Le lendemain, dernière matinée à Kuta, on en profité pour aller à Seminyak pour prendre le petit déjeuner au Kynd Community. Là encore, réveillez-vous tôt, très très tôt ! Car il y a énormément de monde, c’est un spot prisé par les instagrammeurs mais qui en vaut la peine ! Superbe endroit, déco canon, les gauffres et les smoothies bowl sont délicieux !

Bonnes adresses food:

  • Kynd Community à Seminyak
  • Beach bowl Bali à Kuta

Cinquième stop: 4 nuits au Ayana Resort

Après avoir bien bougé pendant une bonne partie du séjour, place à la détente. On est allés au Ayana Resort and Spa ( à Jimbaran) pendant 4 nuits. Si vous souhaitez y séjourner, réservez à l’avance. Les chambres partent vite et les prix sont déjà très élevés en tant normal alors en dernière minute on passe au triple!

Un complexe gigantesque, une ville à lui tout seul. On est obligés de se déplacer en voiturette tellement c’est grand. Il existe une vingtaine de restaurants, 12 piscines, des boutiques….

L’hotel est situé sur une falaise, assez loin de tout. Il faut commander un taxi si vous souhaitez manger dehors. Nous sommes sortis qu’une seule fois du complexe, il y a tellement de choses à faire à l’intérieur.

Si vous êtes de passage dans cet hôtel, ne ratez surtout pas la plage de l’hôtel Kubu beach et ses piscines naturelles.

Sixième stop: 4 nuits à Jimbaran

Pour les dernière nuits, nous avons décidé de rester sur Jimbaran mais cette fois-ci en étant plus proches du « centre ». Jimbaran est très petit mais très typique. Le coucher de soleil y est magnifique et vous pouvez manger, les pieds dans le sable, du poisson fraîchement pêché.

On a dormi 4 nuits au Lumbini Luxury Villa & Spa. Les villa sont magnifiques, je vous conseille de prendre la suite plutôt que la chambre. Nous on a adoré, la piscine privée est très grande pour 2, la décoration est canon, et l’emplacement est idéal. En plus, la salle de bain est composée d’une jolie baignoire et d’une douche en plein air.

Des vélos sont mis à disposition par l’hôtel pour vous déplacer de la réception à votre villas ou au restaurant. Juste à côté de l’hôtel, il y a pleins de petits waroeng pour ceux qui aiment manger asiatique et des petits magasins si vous avez besoin de crème solaire (même si il y a des nuages, attention aux coups de soleil), fruits ou autres…

Si vous avez envie de vous faire un macdo, kfc ou pizza hut, il y a une petite zone commerciale à Jimbaran. Depuis l’hôtel vous êtes à 5 minutes en voiture et les taxis Bluebirds passent souvent dans ce coin.

Bali: Bon à savoir

  • Pour les excursions et se déplacer d’hôtels en hôtel, l’idéal est de contacter un chauffeur privé qui fait office de guide parfois. Le prix est dérisoire, ne vous inquiétez pas. Encore une fois, n’hésitez pas à contacter Putu Mahardika (sur instagram) de ma part.
  • Evitez de rouler en scooter. Beaucoup de locaux nous ont mis en garde car il y a beaucoup d’accidents à Bali et les soins ne sont pas les même qu’en France. Ne prenez pas le risque de finir vos vacances sur un lit d’hôpital… En plus, en taxi, on peut tout faire et on a la chance d’avoir les conseils des locaux pendant le trajet.
  • Ca parait évident pour certains mais pour d’autres, je préfère prévenir: la drogue est passible de peine de mort en Indonésie. Il y aura des vendeurs à la sauvette qui vous proposerons « weed, weed, hachich » mais passez votre chemin, svp, respectez les lois.
  • Ne marchez pas sur les offrandes. Ce sont des petits paniers (avec des fleur et des épices) posés sur les trottoirs, devant les magasins des locaux. Parfois, on ne les voit pas et on peut marcher dessus. Faites attention où vous mettez les pieds…
  • Si vous allez au Karma Kandara Beach, ne prenez pas les transats situés sur la première rangée. Ils vous diront que c’est safe, mais comme vous avez pu lire plus haut, ça ne l’était pas du tout.
  • Prenez avec vous de l’anti-moustique spécial tropique. Ils peuvent être redoutables à Bali et surtout si vous êtes dans une villa. Le soir, ils rodent près de la piscine ou dans la salle de bain. Vous trouverez facilement ce genre de spray sur place si jamais vous oubliez d’en acheter en France.
  • La meilleure période pour aller à Bali est de Mai à Octobre car c’est la saison sèche (vous ne serez pas à l’abri d’une petite pluie mais ça ne durera pas). Autrement, si vous allez pendant l’année, c’est la saison des pluies!
  • La Wifi est présente dans de nombreux endroits (resto, bars, hôtels). Néanmoins, si vous ne pouvez pas décrocher de votre téléphone, prenez une carte SIM avec internet. Vous pouvez en trouver dans des magasins sur Kuta ou Ubud par exemple, ou à l’aéroport.
  • Comme je vous l’ai dis plus haut, Bali est situé sur la ceinture de feu. Des tremblements sont possibles. Mais il existe aussi le risque d’éruption volcanique. Je vous invite à lire les consignes de l’ambassade française: ici.
  • A Bali, la majorité des habitants sont hindouistes. Cependant, l’île se situe en Indonésie, qui est le plus grand pays musulman du monde. Pour les intéressés, il y a de la viande halal dans beaucoup d’endroits notamment à Kuta et Jimbaran. Les chaines de restaurants internationales sont toutes halal et certifiées par le gouvernement indonésien (vous trouverez un petit logo vert sur la porte d’entrée).
  • Concernant le budget, il y en a pour toutes les bourses. Tout dépend de la manière dont vous souhaitez voyager. A savoir que la nourriture sur Bali est vraiment pas chère.
  • Pour vous donner des idées d’excursions, n’hésitez pas regarder sur instagram les comptes comme explorebali ou Balibible

Après avoir lu ces quelques lignes (je dirais ce gros pavé), vous êtes maintenant parés pour préparer votre voyage à Bali. N’hésitez pas à me poser des questions en commentaire (j’y répondrai avec plaisir) si vous avez d’autres interrogations au sujet de cette destination, j’ai peut-être oublié quelques éléments. De la même manière, si vous avez déjà voyagé à Bali et que vous souhaitez ajouter des précisions ou des choses que je n’ai pas abordé dans cet article, n’hésitez pas à écrire ça en commentaire.

Si vous souhaitez partir cet été mais que vous hésitez encore sur la destination (Bali ne vous a peut-être pas convaincu), je pense que mon article sur Dubaï ou New York peut vous intéresser.

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires

  1. Peinda
    28 mars 2019 / 11 h 33 min

    Cc merci beaucoup pour cet article que j’attendais avec impatience mm si j’ai suivi ton aventure via Instagram. Il répond à pas mal d’interrogation concernant Bali. Je souhaite y aller pour mi octobre inshallah !!

  2. 31 mars 2019 / 22 h 49 min

    Incroyables ces paysages, c’est tellement beau!

%d blogueurs aiment cette page :